26/08/2013

Méditation et US marines

 

Controlled_donation_during_a_clearing_operation-570x380.jpg


Il y a 40 ans la méditation était plutôt du côté des pacifistes et des opposants à la guerre du Vietnam.

En 2013 la marine américaine introduit officiellement la méditation dans son programme d'entrainement des unités de combat …

 
Les Etats-Unis sont un pays en guerre depuis le 11 septembre 2001, c'est bien connu. Mais cette situation de guerre non conventionnelle place les combattants dans une situation particulièrement tendue : ennemi non identifiable, mêlé aux populations civiles ( Iraq, Afghanistan ) qui en sont également les premières victimes. 
Ils seraient 6.000 vétérans américains à se donner la mort chaque année, soit 20% des suicides relevés aux États-Unis. Ce coût exorbitant, tant sur le plan humain que financier, l'armée américaine veut y mettre un terme.
Un programme pilote prévoit donc d'intégrer la méditation mindfulness ( sati en pali ), ou pleine conscience, dans la formation des soldats.

Ce programme baptisé "Mindfulness-based Mind Fitness Training " ( ou M-Fit ) permet aux combattants de mieux faire face aux situations de stress, d'être plus présent aux situations dans le feu de l'action, de mieux récupérer par la suite. Ce programme de 8 semaines, préalable au déploiement sur les théâtres d'opération, pourrait être généralisé à l'ensemble de l'armée américaine. Le M-Fit est par ailleurs formaté pour être appliqué aux pompiers, forces de l'ordre, sécurité civile, personnels devant faire face à des situations d'urgence ou de catastrophe.

Des études scientifiques, menées conjointement par la marine et les universités de Miami et de Georgetown en 2008 sur des soldats avant et après déploiement en Iraq, montrent clairement un impact significatif sur leurs "performances" et leur comportement. Il s'agit d'augmenter la résilience au stress, dont on connaît maintenant les ravages sur l'organisme. Les études mettent en évidence une réorganisation visible du cerveau sous l'effet de cet entraînement à la pleine conscience.

On retrouve dans le conseil scientifique du M-Fit psychologues, psychiatres, mais aussi stratèges, député, et même l'ancien moine bouddhiste Jack Kornfield.