19/04/2013

Stoïcisme

epictete5.gif

 

 

 

 

« Ce qui trouble les hommes, ce ne sont pas les choses, ce sont les jugements qu'ils portent sur les choses.  »

( Epictete )

 

 

 

 

 

Oui, il faut travailler sur ces opinions, ces jugements, ces filtres ( voir la note sur les ruminations ) qui connotent l'expérience vécue. Ici la pratique philosophique conduit à la sagesse conçue comme absence de troubles ( apatheia ).

Entre l'événement vécu ( A ) et la conséquence émotionnelle et comportementale ( C ), qui peut être négative ( colère, rage, tristesse, angoisse, dépression ), il y a tous nos schémas cognitifs, nos pensées plus ou moins irrationnelles, nos croyances ( B ). C'est B qui conduit à C, et non A.

Ce schéma ABC peut être analysé rationnellement, les jugements ( B ) peuvent être questionnés, disputés ( D ), pour conduire à de nouvelles conséquences émotionnelles et comportementales ( E ), conséquences plus appropriées, plus adaptées à la réalité. Cela s'appelle le schéma ABCDE d'Albert Ellis ( 1956 ), grand père des thérapies cognitives et comportementales, application pratique et assumée de l'affirmation d'Epictète.



 

18:51 Écrit par Pierre Gaujal | Commentaires (1) |  Facebook |

Commentaires

beaucoup appris

Écrit par : DedEvedly | 02/12/2013

Les commentaires sont fermés.