28/02/2009

Alela Diane

 

 

16:15 Écrit par Pierre Gaujal dans Général | Commentaires (0) |  Facebook |

13/02/2009

Cerveau gauche et cerveau droit ( suite )


Seung Sahn Soen-sa dit : "Permettez-moi de vous poser encore une question (puis, prenant la pomme ), voici une pomme, d'accord ? Mais si vous dites que c'est une pomme, vous êtes attaché au nom et à la forme. Et si vous dites que ce n'est pas une pomme, vous êtes attaché à la vacuité. Est-ce une pomme ou non ?
-Les deux.
-Les deux ? Je vous frapperai trente fois ! Répondre "pomme" est faux, répondre "pas une pomme" est aussi faux; répondre "les deux" est doublement faux. Pourquoi ? Cette pomme est créée par la pensée. Donc, elle ne dit pas "je suis une pomme". Les gens l'appellent une pomme. Donc, elle est créée par la pensée."
Le Swami répondit : "Nous comprenons que cela pousse sur un arbre."
Soen-sa dit : "Oui, ça c'est une bonne réponse. Une très bonne réponse serait ..." Et il croqua dans la pomme.

 

( Seung Sahn, Cendres sur le Bouddha, Seuil 2002 )

 

 A travers cette histoire zen contemporaine, on peut expliciter la difference de langage entre les deux hémisphères, gauche et droit, et par suite la façon dont la prédominance de l'hémisphère gauche est court-circuitée.

On notera en particulier que le "cerveau droit" ne connaît que le mode affirmatif. En effet, si on peut figurer dans son langage, à l'aide par exemple d'une image, qu'une pomme pousse sur un arbre, l'affirmation "une pomme ne pousse jamais en pleine terre" n'a pas de sens pour lui.

Il ne connaît donc que le réel, l'affirmation de l'être.  En lui, il n'y a que oui .

 

 

CERVEAU GAUCHE

CERVEAU DROIT

POMME

 

 

 

 

 

Verbal

Logique

Séquentiel

Mémoire des sons

pomme

 

 

 

 

Figuratif

Global

Mémoire globale

 

Le Maître Zen Seung Sahn conclut :


"Chaque chose est seulement un : pas de nom, pas de forme, pas d’espace, pas de cause et d’effet, pas de temps … rien du tout. C’est ce que l’on appelle l’Absolu. Si vous ouvrez la bouche pour parler de l’Absolu alors vous avez déjà commis une faute. Seulement agir. Si vous gardez durablement ce point de vue, alors vous voyez clairement, vous entendez clairement, sentez clairement, goûtez clairement, touchez clairement, pensez clairement, et agissez clairement. Ce qui signifie que le ciel est bleu; les arbres sont verts; le chien aboie - wouf, wouf ! Le sucre est doux. Alors, quand vous voyez, quand vous entendez, quand vous sentez, toutes choses, telles qu’elles sont, sont la vérité."

 

18:30 Écrit par Pierre Gaujal dans Général | Commentaires (0) |  Facebook |

03/02/2009

Cerveau droit et cerveau gauche

La sortie récente du récit de l'AVC ( accident vasculaire cérébral ) vécu par une neuro-anatomiste relance la théorie de l'asymétrie cérébrale.

L'être humain est en effet la seule espèce à présenter un fonctionnement différencié selon les deux hémisphères de son cerveau.

L'hémisphère droit fonctionne plutôt comme un processeur série, traitant les informations séquentiellement. Il analyse, établit des distinctions fondées sur les principes d'identité et de différence. Il gère le langage, séquence le temps en passé-présent-futur.

L'hémisphère droit fonctionne dans un éternel présent, gère les sensations kinesthésiques,  fonctionne de façon synthétique, par intuition. Expérimente le temps sous la forme de la durée chère à Bergson.

Lors de son AVC, Jill Bolte Taylor a été victime d'une hémorragie dans l'hémisphère gauche de son cerveau. Les chiffres perdant toute signification pour elle, le simple fait de composer un numéro de téléphone constituait alors un effort surhumain. En contrepartie, elle se sentait envahie par un sentiment de béatitude, de quiétude absolue.

Cette schématisation du fonctionnement cérébral est très éclairante. Elle illustre anatomiquement la dualité entre la conscience objectivante ( "cerveau gauche" ) et la conscience non-objectivante ( "cerveau droit" ).

 

Jill Bolte Taylor propage aujourd'hui sans relâche : "Si mon odyssée intérieure m'a appris une chose, c'est que la quiétude est à notre portée. Il nous suffit, pour y parvenir, de faire taire la voix de notre hémisphère gauche dominant ".

Ce mode de fonctionnement est exploré dans les états dits méditatifs.

 

Pourtant le développement du potentiel humain implique l'intégration des deux modes de fonctionnement. L'abolition totale de l'analyse et de la pensée est un but que les spiritualités oriantales ont souvent considéré comme ultime. C'est là où le modèle de l'asymétrie cérébrale doit éclairer les Occidantaux qui seraient tentés par une perte définitive dans le "sentiment océanique" : il n'y a qu'un cerveau, et la synchronisation hémisphérique, ou l'intégration harmonieuse du "cerveau gauche" et du "cerveau droit", en constitue le mode le plus optimal. Le fleuron évolutif, en quelque sorte.

22:30 Écrit par Pierre Gaujal dans Général | Commentaires (0) |  Facebook |