30/09/2005

Jodorowsky

Sur un blog ami ( http://iznogoud75.skynetblogs.be ) il était question, il y a quelques jours, d'Alexandro Jodorowsky, et apparemment on n'en pensait guère du bien. Je signale néanmoins un conte initiatique écrit par cet auteur ( c'est une BD, aux Humanoïdes associés, 1992 ), la Passion de Diosamante. Un conte assez zen.

09:11 Écrit par Pierre Gaujal | Commentaires (4) |  Facebook |

Commentaires

lien Bonjour zenblog,
Quel est ton avis sur le dzotchen, (lien) ça m'a tout l'air d'être un bon moyen de soutirer pas mal d'argent aux "disciples" (tout est payant). Cela fait penser d'abord au zen, puis une lecture plus attentive fait penser à du "grand n'importe quoi ; les visions ; les tiglés bleu, rouge, vert qui serait air, feu,… (On devine sur quoi c'est copié).
Et apparemment il y a aucun texte, ni institution, la porte ouverte dans le futur pour pas mal d’escrocs (avec yeux bridés ou pas, sinon pour des spécialiste et leurs ouvrages).
Encore que je me doutes que tu peux pas dire de mal d'un blog ami.

Écrit par : Jean | 30/09/2005

Dzogchen Bonsoir Jean,

le blog ami n'a rien à soutirer à personne, et je suppose que ce n'est pas l'objet du message.
Le dzogchen est traditionnellement rattaché à l'école des Nyingmapas, la plus ancienne tradition tibétaine. Traditionnellement encore, les visions de thögal, les tiglés, sont entourées du plus grand secret ( il faut avoir clairement discerné la nature de la conscience avant de s'y lancer, pratiquer dans des lieux montagneux dégagés etc ...)
Voilà pour la tradition ancienne, dans le contexte monastique et féodal du Tibet d'avant 1959. Mais il est aussi normal que les occidentaux veuillent aussi moderniser un peu la procédure !

Aujourd'hui ( relativement ) nombreux sont les pratiquants occidentaux qui se réclament ( souvent de façon fantaisiste ) du dzogchen. Il y a même une lignée aus USA qui est entièrement bidon, c'est une imposture. Titres, lignes, vêtements, lamas, tangkas, tout est faux ... Voilà pour les escrocs !

Lorsque tu dis "on devine sur quoi c'est copié", à quoi penses-tu ?

Écrit par : zenbog | 30/09/2005

Réponse Bonsoir Zenblog et merci pour ta réponse,

"Le blog ami n'a rien à soutirer à personne, et je suppose que ce n'est pas l'objet du message."
Tout a fait.
""Lorsque tu dis "on devine sur quoi c'est copié", à quoi penses-tu ? ""
Je pense au bouddhisme traditionnel
Les douze facteurs de l'existence "si les conditions n'existe pas, le corps ne se produit pas.
Lorsque l'élément terre est complet, ainsi que les élément eau, feu, vent, espace et conscience, le corps se produit grâce à cette réunion de toutes les conditions. "
Je pense que le dzogchen est une copie sauce tibétaine du bouddhisme, qui part sur des élément secret comme les Tiglés (pas toujours compréhensible) pour en revenir à chaque fois (après que la personne ait perdue beaucoup de temps à chercher là où il n’y avait rien a trouver) au bouddhisme traditionnelle (sous prétexte d’une transmission de maître a disciple).

Écrit par : Jean | 30/09/2005

dzogchen et bouddhisme Bonjour,

j'ai également eu souvent l'impression que les diverses techniques du dzogchen avaient pour finalité de revenir à la simplicité première du bouddhisme. Quelle délivrance ce doit être pour un pratiquant de thögal de voir se dissoudre tout ce déploiement visionnaire dans un retour conscient à ce qui "a toujours été" ...

Écrit par : zenblog | 01/10/2005

Les commentaires sont fermés.